Recevoir une donation n'est pas toujours anodin pour celui qui reçoit le bien donné : au moment du décès de la personne qui a donné (le donateur), il peut y avoir des comptes à faire, compte tenu des règles juridiques applicables en matière de succession, et dans certaines situations, celui qui a reçu un bien (le donataire) pourra devoir des sommes aux héritiers.

Article Le Dauphiné Libéré du 16.10.2016

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly