« Qui n’a pas encore son assurance-vie ? » C’est le message que semblent lancer actuellement toutes les banques de détail françaises aux épargnants, dans un remarquable unisson. Pourquoi cet empressement ? Et qui, banque ou épargnant, a le plus à y gagner ?

Article CBanque.com

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK